Crumble rhubarbe-pommes

Crumble rhubarbe-pommes

Fred adooore la rhubarbe : en compote, en confiture, en gâteau…
Feuillage bien vert, tiges rosées, ce légume annonce l’arrivée des beaux jours (si si, j’vous jure : d’un point de vue botanique, la rhubarbe est un légume, même si on la consomme le plus souvent en fruit) et promet de belles préparations fondantes et acidulées. Source de fibres et de calcium, peu calorique (puisque très aqueuse), la rhubarbe a décidément tout pour plaire… à condition d’être cuite avec un peu de sucre (surtout pour les tout-petits, peu adeptes des saveurs acides) ; elle s’accommode bien de saveurs épicées : n’hésitez pas à ajouter à vos préparations un peu de cannelle, de vanille, de fève de Tonka

Ne consommez jamais de rhubarbe crue : c’est pôôô bon !

Attention, seules les tiges se cuisinent : les feuilles sont un concentré d’acide oxalique et sont donc toxiques !

Si et seulement si votre enfant n’est pas sous chimio et n’a aucun souci immunitaire, les pommes peuvent aisément être remplacées par des fraises ou des framboises, et vous pouvez ajouter quelques amandes effilées dans la pâte à crumble… mmmhhh…

Pour 6 pers. :

  • 600 g de rhubarbe (environ 4 tiges)
  • 600 g de pommes
  • sucre
  • 200 g de farine
  • 100 g de beurre froid
  • 50 g de cassonade blonde

Nettoyer soigneusement la rhubarbe ; éplucher (effiler) les tiges et les couper en petits tronçons ; les mettre dans un saladier avec 3 cs de sucre ; mélanger et laisser reposer.
Mélanger du bout des doigts la farine, la cassonade et le beurre coupé en dés, jusqu’à l’obtention d’une pâte sableuse.
Éplucher les pommes et les couper en petits dés.
Égoutter la rhubarbe dans une passoire ; mélanger la rhubarbe et les pommes ; les verser dans un plat à four ; saupoudrer de 2 cs de sucre ; répartir la pâte à crumble par-dessus en l’émiettant ; enfourner pour 35 à 40 min de cuisson à 180°.