Du brocoli en petits gâteaux tout doux

Que les parents qui ont fréquenté les cantines scolaires et/ou les camps scouts évitent d’évoquer devant leurs enfants ébahis leurs pénibles souvenirs de choux au fumet peu délicat et à l’aspect douteux. Ben ouais, les plateaux-repas de l’hôpital sont déjà suffisamment chargés en bouillie peu avenante pour en rajouter une couche. D’autant plus que les choux peuvent se prêter à 1001 préparations et se révéler tout à fait délicieux. Il suffit parfois d’une petite opération de camouflage.

Cette fois, Fred a préparé des petits gâteaux de brocoli : c’est tout doux et facile à déguster…

Pour 4 personnes :

  • 300 g de fleurettes de brocoli
  • 15 cl de lait1 oeuf entier + 1 jaune
  • 40 g de farine
  • Parmesan
  • Beurre
  • Muscade

Faites cuire le brocoli à la vapeur (une quinzaine de minutes), puis réduisez-le en purée.
Préchauffez le four à 180°.

Mélangez la farine, 40 g de parmesan, l’oeuf, le jaune d’oeuf, le lait, 10 g de beurre fondu, un peu de noix de muscade, un peu de sel et de poivre. Lorsque le tout est bien amalgamé, ajoutez-y la purée de brocoli.

Beurrez des moules à muffins ou à cannelés ou encore des ramequins, et saupoudrez-les d’un peu de parmesan. Versez la préparation dans chaque petit moule et faites cuire env.20’.

Laissez légèrement refroidir avant de démouler.

Ces petits gâteaux sont d’un beau vert ; si vous les préparez avec du chou romanesco, ils seront vert pâle ; avec du chou-fleur, ils seront simplement blancs, mais vous pouvez y ajouter du curcuma ou du curry et ils en adopteront un teint jaune… à vous de voir selon le menu concocté.

La préparation peut être faite au blender, elle peut donc convenir à des petits ; une noix de beurre frais sur le dessus et voilà votre petit chou qui se régale.

Dans cette recette, Fred a utilisé du parmesan, mais vous pouvez remplacer celui-ci par du gruyère, de l’emmenthal, du beaufort, du cheddar… Prenez de toute façon un fromage qui a du goût, contrebalançant celui (déjà puissant) du chou. Évitez les sachets de fromage râpé qui n’en ont que le nom mais sont parfaitement insipides !

Si votre petit chou est sous cortisone, évitez l’ajout de sel et compensez par la noix de muscade pour parfumer votre préparation.
À servir en entrée ou en accompagnement de toute viande.

Au moment de servir, et pour autant que votre enfant n’ait aucun souci immunitaire, vous pouvez surmonter ces petits gâteaux d’amandes effilées grillées ; elles sont faciles à vivre et s’entendent toujours parfaitement avec le brocoli comme avec le fromage ; vous pouvez aussi accompagner ces petits gâteaux d’une poêlée de champignons des bois légèrement crémée… mmmhhh !!!

Bon appétit !!!