La voix des soignants

Touchés par les témoignages inattendus des soignants, nous avons décidé de les mettre en valeur, voire en scène, de diverses manières afin de leur donner l’importance qu’ils méritaient, et qu’ils méritent toujours.

Tout d’abord, des bribes particulièrement touchantes, percutantes, choquantes… d’interviews ont été sélectionnées et regroupées au sein d’un reportage sonore et photographique diffusé via Youtube.

→ Voir et écouter le reportage sonore et photographique : ici

2010 symposium vécu et ressources du soignant pédiatrique

Journée de réflexion set de mise en perspective personnelle et institutionnelle du vécu du soignant : ses richesses, variétés et limites

Ensuite, l’idée d’organiser un colloque sur le sujet est venue assez naturellement et logiquement de par l’urgence de lever le voile sur la situation dramatique des soignants. Avec ici, cette spécificité, l’aspect pédiatrique qui implique la triangulation des relations. Intitulé « Vécu et Ressources du Soignant », ce colloque organisé le 21 octobre 2010 a rassemblé de nombreux professionnels des soins de Santé et a permis aux intervenants de se pencher sur des sujets sensibles tels que : « Les logiques qui amènent au burn-out », « Les voies de pénétration du stress dans le corps », «Les ressources du soignant : de l’individuel au collectif »

    

Enfin, et pour que toutes ces ressources, discussions, présentations… ne tombent pas aux oubliettes, un ouvrage sur le sujet a été publié dans la foulée du colloque. Son titre : « Vers des soignants heureux : comprendre et agir – Fruits du Symposium ‘Vécu et Ressources du Soignant’ », Octobre 2010, Albertine, Bruxelles. Dans ce livre, outre les interventions du colloque, le compte-rendu des ateliers organisés ce jour-là et un résumé écrit du reportage sonore pré-cité, on retrouve également un chapitre intitulé « À l’autre bout de la lorgnette, comment je vois le soignant lorsque c’est difficile pour lui ». Il s’agit en fait d’une série de dessins réalisés par des enfants hospitalisés auxquels il a été demandé de représenter la vision qu’ils avaient de leur soignant.