Fratrie de l’enfant malade

Toute la famille est profondément affectée par la maladie grave qui atteint l’un des leurs. L’univers bascule pour l’enfant qui souffre mais également pour ses frères et sœurs.

Avec la maladie qui entre dans la famille, c’est tout un univers de croyances qui est menacé pour les enfants. Cette situation engendre des sentiments divers, on cherche un sens à ce qui arrive, on peut éprouver un sentiment d’échec, se sentir angoissé, ressentir de l’agressivité, de l’impuissance et même de la culpabilité.

La maladie de l’enfant place les parents devant de nouvelles responsabilités, contingences et tâches. Cela devient difficile pour eux de prendre toute l’organisation familiale en charge sans pouvoir se reposer sur des tiers ; la famille proche, les amis, le réseau scolaire, des professionnels de différents horizons. La famille doit se réadapter à la situation qui a bouleversé son fonctionnement.

Dès lors, il peut s’avérer nécessaire que la fratrie puisse s’y retrouver dans ce tsunami, à l’aide de la parole au sein de la famille mais aussi avec l’aide de professionnels aguerris à la situation. Peut-être que vos enfants veulent savoir ce qu’il se passe pour leur sœur, frère. Mais peut-être, au contraire, ne veulent-ils rien savoir. Chaque besoin peut être rencontré.

Certains hôpitaux organisent des espaces de parole, des ateliers d’art-thérapie, des activités diverses pour la fratrie des enfants malades. Cela permet aux enfants de se sentir accompagnés dans leur vécu, de pouvoir exprimer leurs sentiments, de rencontrer des pairs qui vivent la même chose qu’eux.

N’hésitez pas à rencontrer l’équipe multidisciplinaire qui entoure votre enfant malade à l’hôpital, pousser la porte des psychologues, ils sont là pour vous aider et vous soutenir dans l’épreuve que vous traversez. Ils pourront proposer des entretiens de soutien individuels ou familiaux aux frères et sœurs.

→ Pour aller plus loin :

Claire Van Pevenage et Isabelle Lambotte, « La famille face à l’enfant gravement malade : le point de vue du psychologue », Enfances Familles Générations [En ligne], 24 | 2016, mis en ligne le 15 août 2016, http://efg.revues.org/965
Régine Scelles, « Liens fraternels et handicap De l’enfance à l’âge adulte, souffrances et ressources », Collection, La vie de l’enfant, édition ERES, 2010