Formations des soignants

Les soignants et les accompagnants, de par leur métier, sont confrontés à la maladie, à la souffrance et aux deuils à répétition. Sans formations adaptées, ils auraient bien plus de mal à y faire face au quotidien. 

Dans les services accueillant les pathologies graves par exemple, ils doivent eux aussi veiller à maintenir leur équilibre professionnel et personnel dans la mesure où leur exercice professionnel implique un engagement relationnel. Pour ce faire, ils ont besoin non seulement d’une formation préalable (formation pédiatrique, formation à la relation…), mais aussi d’un soutien et d’une formation continue. En effet, les soignants, même très bien formés, restent vulnérables ou perméables à la souffrance humaine, ce qui d’ailleurs constitue leur qualité humaine.

Les formations proposées ci-dessous visent donc principalement à acquérir de nouvelles compétences en terme de savoir, savoir-faire et savoir être.

Pour la plupart, elles concernent :

– l’acquisition de compétences scientifiques et techniques;
– l’acquisition de compétences relationnelles: formations à la communication, à l’écoute, à l’accompagnement, gestion de conflit…
– l’acquisition d’une plus grande maturité émotionnelle permettant d’affronter les situations délicates.

À l’hopital

  • Centre de formation à l’écoute du Malade asbl (CEFEM) – L’association organise et promeut des activités de formation pour tous ceux qui, à titre professionnel, bénévole ou familial sont en contact avec les malades adultes ou enfants, les personnes âgées, endeuillées, en fin de vie, et cherchent à instaurer des relations de qualité. Ces formations sont assurées par une équipe de psychologues, psychothérapeutes et psychanalystes. Les formations concernent la prise de conscience de nos attitudes par rapport à l’enfant malade. Comment l’aider à accepter sa maladie, préserver son développement affectif, social et intellectuel ? Que dire, que faire auprès de l’enfant qui va mourir ? Comment entourer ses proches ? Quelle collaboration entre soignants et parents éducateurs ?
  • Arémis asbl – Organise toute l’année des sessions de formations en soins continus et palliatifs dirigées par des infirmiers, médecins, psychologues et psychothérapeutes, membres de l’équipe Arémis ou extérieurs. Les formations se donnent principalement sous forme de 8 modules dont certains thèmes sont les suivants :
    – Éléments médicaux et infirmiers concernant les soins continus et palliatifs.
    – Questions sociologiques et psychologiques de la maladie et de la mort.
    – Communication entre le patient, la famille et les équipes soignantes.
    – Prise en compte de la part émotionnelle chez les professionnels de la santé.
  • C.A.M. Groupe de recherche et de formation ASBL – Le Centre d’Aide aux Malades chroniques et aux Mourants (C.A.M.), groupe de Recherche et de Formation, propose d’informer et de former le personnel médical et paramédical à l’approche psychologique du patient cancéreux. La philosophie du centre : « Une bonne prise en charge des symptômes physiques passe par la formation des soignants ».
  • Cancer & Psychologie asbl – Les formations s’adressent aux professionnels psycho-médico-sociaux intervenant dans les domaines de la maladie grave et du deuil. L’objectif est de permettre aux participants de trouver leurs propres ressources et leur manière originale d’envisager leurs pratiques professionnelles.
  • Centre de Psycho-Oncologie (CPO) – Formation à la communication en oncologie destinée aux médecins, infirmiers et personnel paramédical travaillant en oncologie.
  • Université catholique de Louvain – Accompagnement et soins palliatifs – Certificat interuniversitaire avec l’Université catholique de Lille.
  • Centre Helesi d’éthique biomédicale – Formation courte en soins palliatifs et qualité de vie pour toutes les personnes engagées dans des projets d’amélioration de la qualité de la fin de vie.
  • Forum End of Life (EOL) – Formation End of Life de 25 heures pour les médecins, infirmiers et psychologues qui tente d’« enseigner » des sujets tels que l’autonomie et la dignité, la communication, les jeux de rôles…
  • Société Scientifique de Médecine Générale (SSMG) -La SSMG propose régulièrement des formations spécifiques, notamment en soins palliatifs ainsi qu’une série de formations online pour les médecins.
  • Fonds des affections respiratoires asbl (Fares) – Le FARES organise chaque année plusieurs formations sur la tuberculose, à Bruxelles et en Wallonie. Celles-ci s’adressent à différents types de publics actifs dans le social et la santé. Elles permettent notamment de former les nouveaux personnels amenés à rencontrer des personnes atteintes de tuberculose dans le cadre de leur travail médico-social.
  • Parnasse –ISEI – « Les soins continus et palliatifs de la naissance à l’adolescence » est le titre de la nouvelle formation proposée au sein de l’institut Parnasse – ISEI. Cette dernière, destinée aux professionnels en contact avec des enfants gravement malades, se donne en 42 heures (réparties sur 6 journées) et a pour vocation de transmettre des outils basés sur les recommandations les plus récentes en matière de soins palliatifs pédiatriques (SPP).

À la maison

  • Réseau des initiatives enfants- parents- professionnels (RIEPP) – Opérateur de formations continues agréé par la Ministre de l’Enfance et bénéficie du soutien de l’ONE et de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour les formations destinées aux professionnels et volontaires de la petite enfance (0-3 ans) et de l’accueil durant le temps libre (3-12 ans).
  • EPE asbl – Formations pour les professionnels de l’enfance organisées en collaboration avec l’ONE. Par exemple : « Accompagner l’enfant en deuil », « Accompagner les pertes, séparations et deuils de l’enfant », « Comment aborder l’enfant différent ? Au-delà de la différence, un enfant à découvrir »…

La culture au cœur des soins

  • Initiation à l’ethnopsychiatrie – Forme de psychothérapie axée sur le contexte culturel de la personne, ainsi que sur l’interprétation qu’elle se fait de la maladie par rapport à sa culture propre. Les professionnels peuvent ainsi procéder à des consultations d’ethnopsychiatrie pour tenter d’aider plus efficacement les patients « présentant une symptomatologie à fort codage culturel » ; c’est-à-dire, des patients qui se plaignent par exemple de sorcellerie, d’envoûtement, de maraboutage…
  • Diverses formations sur l’interculturalité dans le milieu des soins sont destinées aux professionnels des soins de santé et ont lieu plusieurs fois par an au sein de différentes organisations :

– Centre Culturel Omar Khayam (CCOK)
– Association belge des praticiens de l’art infirmier (ACN)
– Centre bruxellois d’Action Interculturelle (CBAI)
– Centre interfédéral pour l’égalité des chances (UNIA)

  • FRAJE – Modules de formations destinés aux professionnels de l’accueil qui permettent les rencontres de personnes d’origines diverses et de fonctions différentes, travaillant dans des réalités de terrain parfois proches, parfois éloignées. Exemple de formation : « Vivre ensemble nos cultures singulières ».

Handicap

Détente et loisirs

  • Mes mains pour toi – Formation « Toucher Massage Mieux-être » en accompagnement de la maladie en 4 ou 12 jours pour toutes les personnes en relation d’aide aux personnes malades ; y compris les enfants. Certaines dates sont spécifiquement dédiées au personnel soignant.
  • Cycle de formation Snoelzelen – L’approche Snoezelen, « c’est vivre une relation privilégiée de communication sur le mode sensoriel dans un espace sécurisant favorisant le bien-être ». Elle peut s’appliquer aussi bien aux personnes « ordinaires » qu’« extraordinaires » ; tous âges confondus. La formation s’adresse à tout professionnel du secteur médico-social ou de celui de l’animation et de l’éducation. Un brevet d’accompagnateur à l’approche Snoezelen est distribué à la fin du cycle.