Archives du tag : cancer enfants

#Futéausoleil : la Fondation contre le Cancer veut prévenir les enfants des dangers des UV

À partir de ce samedi 27 juin, les baignades en mer seront à nouveau autorisées sur la côte belge. C’est donc logiquement que la Fondation contre le Cancer a choisi ce jour-là pour (re)lancer sa campagne « Futé au soleil à la mer ». L’objectif ? Rappeler aux enfants et à leurs parents les bons gestes face au soleil et réfuter les fausses idées sur la protection solaire.

Pour cette campagne, la Fondation contre le Cancer s’est associée au Service intercommunal de sauvetage côtier de Flandre-Occidentale (IKWV) et à l’assureur AXA. Ce qui permettra à tous les sauveteurs et postes de secours des plages de la côte d’également participer à la sensibilisation.

Une campagne pour taper sur le clouconseils contre soleil Fondation cancer

Une telle campagne est toujours la bienvenue pour taper sur le cou et rappeler les pratiques de protection face au soleil. Parmi les conseils prodigués par la Fondation contre le Cancer à côté des traditionnels chapeau, crème solaire et parasol :

  • Évitez l’exposition entre 12h et 15h
  • Montrez le bon exemple
  • Attention aux surfaces réfléchissantes (eau, sable…)
  • Contrôlez l’indice UV sur le site web de l’IRM ou sur le mirador des sauveteurs (si c’est supérieur à 3, il faut une protection)

Les enfants particulièrement vulnérables au soleil

« Appliquez strictement toutes les recommandations énoncées ci-dessus, en particulier chez les enfants. Plus ils sont jeunes, plus ils sont fragiles. Les enfants de moins de 6 mois doivent être tenus à l’écart du soleil. » Voilà l’une des principales mise en garde de la Fondation contre le Cancer concernant l’exposition des enfants au soleil.

Cela peut sembler évident, mais dans certains cas, un relâchement peut avoir lieu. C’est ce qu’affirme notamment le chef/Maître de la plage de Coxyde : « Nous remarquons que par temps nuageux, beaucoup de gens oublient de se protéger avec de la crème car ils ne ressentent pas les brulures à cause de la brise marine. »

Hausse des cancers de la peau

Le soleil est indispensable pour notre santé. Non seulement il fournit de la vitamine D, mais il assure également la solidification des os, en particulier chez les enfants. Cependant, les rayons du soleil sur notre peau ne sont pas sans danger. Une exposition excessive risque d’entraîner un cancer de la peau. 

Or, le nombre de diagnostics de cancer de la peau augmente chaque année. En 2017, ils étaient près de 40 000 en Belgique. Avant la puberté, le mélanome est très rare, mais par la suite, il peut survenir à tout âge, mais est proportionnellement plus fréquent avant 60 ans en comparaison avec la plupart des autres cancers.

Oncologie pédiatrique : collaboration renforcée entre l’UZ Brussel et l’Hôpital des Enfants

Depuis le début de ce mois, la collaboration entre l’UZ Brussel et l’Hôpital des Enfants Reine Fabiola s’est renforcée en matière d’oncologie pédiatrique. Les deux directions ont convenu d’unir davantage leurs expertises médicales pour lutter plus efficacement contre le cancer des enfants. 

Lors de la crise sanitaire du coronavirus et du confinement qui en a découlé, le nombre de diagnostics de cancers pédiatriques aurait diminué. Mais, contrairement à ce qu’on pourrait croire, ce n’est pas une bonne nouvelle. Ce serait plutôt la conséquence de la crainte des parents de se rendre à l’hôpital qui les ont amenés à reporter, voire annuler une consultation importante. Constatant cela, les pédiatres avaient tiré la sonnette d’alarme en encourageant les parents à continuer à se rendre aux rendez-vous en oncologie ou autre.

Vers une expertise renforcée en matière de cancer infantile

Toujours dans ce souci d’expertise maximale, les deux hôpitaux bruxellois offrant l’offre pédiatrique la plus complète de la ville (UZ Brussel et Huderf) — sans nier l’excellence des Cliniques Universitaires Saint-Luc en la matière — ont décidé de s’unir encore plus qu’hier pour lutter contre le cancer des enfants. Concrètement, cela se traduit par différentes initiatives :

  • Les oncologues pédiatriques qui travailleront à l’UZ Brussel dans les années à venir seront tous formés à l’Huderf au préalable.
  • En attendant la fin de ces formations, les petits patients à qui un traitement complexe doit être administré seront hospitalisés à l’Huderf.
  • Les traitements moins complexes, les suivis, les traitements de jour, les activités et le suivi des enfants et de leurs parents au Jardin des Pommes, de même que les consultations d’oncologie pédiatrique continueront à avoir lieu à l’UZ Brussel.
  • Les traitements spécifiques hautement spécialisés comme la radiothérapie et la neurochirurgie pour les tumeurs neurologiques chez les enfants, dans lesquels l’UZ Brussel a une expertise particulière, continueront également à avoir lieu à l’UZ Brussel, qui plus est, également pour les patients d’autres hôpitaux.

« L’oncologie pédiatrique de l’UZ Brussel ne réduit pas ses activités, bien au contraire »

Si l’UZ Brussel a décidé de transférer provisoirement les enfants nécessitant des traitements oncologiques complexes, c’est que l’hôpital estime devoir s’améliorer en la matière. Et c’est bien ce qu’il compte faire en prévoyant les formations de ses (futurs) oncologues. Mais ce n’est pas pour autant que l’activité du service sera réduite ou moins performante. Comme l’affirme le Pr Marc Noppen, CEO de l’hôpital : “Nous souhaitons ici tordre le cou aux fausses rumeurs d’une fermeture éventuelle ou d’une diminution de l’activité d’oncologie pédiatrique à l’UZ Brussel. Au contraire, nous investissons dans le plus ample développement de l’oncologie pédiatrique de sorte que l’avenir de cette activité importante reste assuré dans notre hôpital. »

 

→À lire sur le même sujet :